• Météo
  • Flux RSS
  • Facebook

Les stations d'épuration

Comment fonctionnent les stations d’épuration de la CC ?

Le système d’épuration utilisé par les stations d’épuration d’ERNOLSHEIM-SUR-BRUCHE et de MOLSHEIM est celui de la « boue activée en aération prolongée ». Ce système est très répandu et utilise l’épuration biologique. Ces deux stations sont installées à l’extrémité du réseau de collecte, juste en amont de la sortie des eaux vers le milieu naturel. Elles rassemblent une succession de dispositifs, empruntés tour à tour par les eaux usées. Chaque dispositif est conçu pour extraire au fur et à mesure les différents polluants contenus dans les eaux.
La succession de ces dispositifs est, bien entendu, calculée en fonction de la nature des eaux usées recueillies sur le réseau et des types de pollutions à traiter.

Le traitement des eaux usées s’y déroule en 3 phases :

  1. Une phase de pré-traitement qui consiste en l’élimination des gros débris solides, sables, corps gras, à l’aide de procédés de dégrillage, dessablage et de dégraissage. On enlève ainsi de l’eau les éléments grossiers et les sables de dimension supérieure à 200 microns ainsi que 80 à 90 % des graisses et matières flottantes (soit 30 à 40 % des graisses totales).
  2. Une phase de traitement biologiques : ces traitements sont indispensables pour extraire des eaux usées les polluants dissous, essentiellement les matières organiques (pollution carbonée, parfois azotée et/ou phosphatée). Les bactéries se développent dans des bassins alimentés d’une part en eaux usées à traiter et d’autre part en oxygène par des apports d’air. Les bactéries, en suspension dans l’eau des bassins, sont donc en contact permanent avec les matières polluantes dont elles se nourrissent avec l’oxygène nécessaire à leur assimilation.
  3.  Dans tous les cas, la séparation de l’eau traitée et de la masse des bactéries (que l’on appelle « boues ») se fait dans un ouvrage spécifique appelé "clarificateur". La conséquence de l’assainissement des eaux usées est : la production de boues d’épuration, constituées de bactéries mortes et de matières organiques minéralisées.
Schéma de fonctionnement d'une station d'épuration à boues activées
Schéma de fonctionnement d'une station d'épuration à boues activées

Chacun d'entre nous peut réduire la pollution à la source en faisant quelques efforts simples…

  • Réduisez votre utilisation de déchets toxiques liquides (eau de javel, soude, ammoniaque...). Les stations ne sont pas conçues pour éliminer de telles substances, ce qui veut dire qu'elles traverseront la filière de traitement et se retrouveront dans les boues d'épuration mais aussi dans le milieu naturel.
  • Ne jetez pas dans les égouts vos huiles de friture ou huile de vidange. La plupart du temps, ces huiles n’arrivent pas à la station car elles se sont solidifiées avant et risquent de former des bouchons…
  • Ne prenez pas vos toilettes pour une poubelle : n’y jeter pas les lingettes, serviettes hygiéniques, coton-tiges… Lorsque ces déchets solides arrivent en entrée des stations, ils se coincent dans les grilles, bouchent les pompes, et perturbent le fonctionnement des stations.
Retour haut de page